Pourquoi j’utilise toujours ma cafetière Moka aujourd’hui

Créée en 1933, en Italie, la machine à café Moka connait un regain de succès chez les Français. Cette cafetière italienne peut en décontenancer certains, lorsqu’ils sont confrontés à cet appareil pour la première fois. Pourtant, la cafetière n’est pas compliquée à utiliser.

Qu’est-ce qu’une cafetière italienne ?

On l’appelle souvent cafetière Moka, du nom breveté par l’entreprise Bialetti, qui a inventé et commercialisé cette machine en 1933. Son design particulier en a fait un objet d’art malgré sa composition de départ très simple, faite d’aluminium et de poignées en bakélite. De forme cylindrique et reconnaissable par ses facettes qui la caractérisent, elle ressemble à un mannequin auquel on aurait serré la taille avec une ceinture.

Le goût du café Moka est particulier, car il est à mi-chemin entre un expresso et un café filtre. Cela est dû à la pression exercée par l’eau qui s’évapore ainsi qu’à la fine pellicule de mousse qui recouvre le café. Le résultat est comparable à un café produit dans une cafetière à piston, permettant même d’extraire une partie des huiles de café.

Comment faire fonctionner une machine à café italienne ?

C’est souvent là que ça pose problème, comment s’en servir ? Lorsque vous louez une maison en Italie, il n’y a rien de plus frustrant que de se réveiller, se diriger vers la cuisine pour préparer son premier café matinal et se retrouver confronté à cet objet qu’on ne sait pas comment appréhender. Évidemment, personne n’a pris la peine de vous laisser un mode d’emploi. Pourtant, il n’y a rien de plus simple !

Ce qui est évidemment surprenant pour les non-initiés, c’est que le chemin de fabrication peut sembler être à l’inverse de ce qu’on voit habituellement. Le résultat, le café prêt-à-servir, va se retrouver dans la partie supérieure de la cafetière.

Dévissez la cafetière Moka au milieu, et vous allez vous retrouver avec trois pièces. La partie supérieure est le récipient qui récoltera le café, la partie inférieure doit se remplir d’eau et sera portée à ébullition, et le réceptacle en aluminium se place entre les deux et va accueillir le café moulu. Remplissez la partie inférieure d’eau jusqu’à la limite indiquée. Remplissez le réceptacle de café moulu presqu’à ras bord et revissez l’appareil. En faisant chauffer la base de la cafetière, l’eau va bouillir, les vapeurs d’eau vont passer à travers le réceptacle et la vapeur imprégnée de café va continuer à monter jusqu’à remplir le récipient de la partie supérieure.

Pour faire chauffer l’eau, vous pouvez placer directement la cafetière sur la source de chaleur de la cuisinière. Mais il existe certains modèles modernes qui ont un socle à induction, comparable à celui des bouilloires.

Pourquoi j’utilise une cafetière italienne

Les raisons sont multiples. Tout d’abord, car c’est le seul type de cafetières qui me permet d’obtenir un café proche d’un expresso. Les arômes fins qui s’échappent de ces cafés sont très appréciés par les spécialistes qui remarqueront aussi la fine mousse produite.

Ensuite, ce genre de cafetières est très simple d’utilisation et simple à transporter. Si je pars faire du camping ou que je pars en vacances, je peux prendre avec moi ma cafetière car elle est très petite et il suffit d’avoir un réchaud pour produire le café. Il existe aussi une grande gamme de café moulu, de toutes les marques et de différents types de torréfaction.

Enfin, il faut savoir que ces appareils sont très simples à nettoyer. Il suffit de passer quelques parties de la machine à l’eau clair, sans besoin de frotter. La fine pellicule d’huile qui peut se déposer avec le temps sur l’aluminium ou l’inox est même bénéfique à l’entretien de la machine.

Article similaire : Les bienfaits du café

Leave a Comment